Le CIDFF03 se mobilise pour la journée de lutte contre les violences faites aux femmes

23 novembre 2021 à 11h06 - 187 vues

Jeudi, nous serons le 25 novembre. C’est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Comme c’est le cas chaque année dans le département de l’Allier, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles organise plusieurs manifestations cette semaine.

Cet organisme présentera notamment le 3e opus du livret « Mots « doux », maux « d’amour » », ainsi qu’une exposition photo-langage et des lectures de texte.

Premier rendez-vous : ce mardi 23 novembre, à partir de 18h, au théâtre de Commentry puis vers 18h30, à l’extérieur du théâtre, une envolée de lanternes. Autre rendez-vous durant la semaine : mercredi 24 novembre, à 18h, au centre social René Barjavel de Vichy avec à nouveau, à 18h30, une envolée de lanternes. Jeudi 25 novembre, rendez-vous pour des lectures de textes à 19h à la salle polyvalente du Donjon et dernier rendez-vous, ce vendredi 26 novembre, à 18h30, à la salle Isléa d’Avermes.

A noter que ce lundi 22 novembre 2021, le ministère de l’Intérieur a publié le bilan 2020 sur les violences conjugales enregistrées par les forces de l’ordre. Le bilan est mauvais avec une hausse de 10%. 160.000 personnes ont été victimes de violences conjugales en 2020, dont 87% de femmes.

Dans le département de l’Allier, 2 victimes de violences conjugales pour 1.000 habitants ont été enregistrés par la police ou la gendarmerie du département l’année dernière. C’est un chiffre en légère hausse par rapport à 2019 (1,9 violence conjugale pour 1.000 habitants). Si on prend en compte uniquement les femmes âgés de 20 ans ou plus, il y a eu une moyenne de 4,1 violences conjugales enregistrées par les forces de l’ordre en 2020 pour 1.000 femmes âgées de 20 ans et plus.

Pour rappel, pour les personnes victimes de violences conjugales, vous pouvez être aidées en appelant le 3919, le numéro de Violence Femmes Info. Si vous êtes en danger, vous ne devez pas hésiter à appeler les forces de l’ordre en faisant le 17.